Abonnez-vous
Inscription

Perte d'autonomie : 2 fois plus de personnes en 2060

Le groupe de travail mis en place par Roselyne Bachelot et chargé de préparer la réforme retient des hypothèses sur le nombre de personnes en perte d'autonomie plus défavorables qu'auparavant.

Dans cinquante ans, la France comptera deux fois plus de personnes âgées en perte d'autonomie qu'aujourd'hui.
Telle est la conclusion du groupe de travail sur les «enjeux démographiques et financiers», que Roselyne Bachelot, ministre des solidarités a mis en place pour préparer la réforme du financement de la dépendance. Ce groupe, animé par Jean-Michel Charpin, a établi un «scénario intermédiaire» qui fait passer de 1,15 million en 2010 à 2,3 millions en 2060 le nombre de personnes en perte d'autonomie. Sont considérées comme "en perte d 'autonomie" les personnes bénéficiaires de l'APA (Allocation personnalisée d'autonomie).

La hausse des effectifs serait de 2 % par an d'ici à 2017-2020, puis de 1,1 % par an jusque 2030 (période où les classes creuses nées dans les années 1930 arriveront à l'âge de la dépendance), puis de 2 % entre 2030 et 2045 (générations du baby-boom) et de 0,6 % par an au-delà.

Ces données supérieures aux prévisions du Centre d'analyse stratégique élaborées en 2005 s'expliquent par une révision des prévisions de l'Insee sur le nombre futur de personnes âgées. En 2060, la France comptera 5,4 millions de plus de 85 ans. Mais surtout, il n'est pas sûr qu'une année d'espérance de vie en plus soit une année en bonne santé.

Le scénario principal demeure toutefois fondé sur l'hypothèse que la part de l'espérance de vie sans dépendance à 65 ans, dans l'espérance de vie totale à 65 ans, restera stable. Actuellement, l'espérance de vie à 65 ans est de 22,5 ans pour les femmes, dont 19,1 ans sans dépendance (85 %). Elle passerait à 27,6 ans en 2060, dont 23,4 ans sans dépendance, soit 4,9 ans gagnés en bonne santé (85 %).
Pour les hommes, l'espérance de vie à 65 ans passerait de 18,1 ans actuellement, dont 16,7 ans sans dépendance (92 %), à 23,6 ans dont 21,7 ans sans dépendance.

Les travaux vont se poursuivre au cours des prochaines semaines, notamment pour mieux évaluer les probabilités et les conséquences des scénarios extrêmes, qui aboutissent à ce stade à une fourchette très large, de 1,85 à 3,15 millions de personnes en perte d'autonomie en 2060.

En savoir plus : conclusions du groupe de travail n°2 : "les enjeux démographiques et financiers de la dépendance"

Source : http://www.agevillage.com/actualite-6324-1-demographie-nombre-de-personne-agee-perte-autonomie-2060-apa-groupe-de-travail-dependance-enjeux-demographique-financier.html






 

Mot de passe oublié

Inscrivez votre adresse email ci-dessous pour réinitialiser votre mot de passe.
Vous recevrez votre nouveau mot de passe à l'email indiqué.
Votre email       Valider

> Fermer <