Abonnez-vous
Inscription

Quand handicap rime avec autonomie

Interview d’Olivier MOISAN, fabricant de solutions pour le déplacement vertical des personnes handicapées, pour le BLOG L'ASCENSEUR AU QUOTIDIEN.

Quelles sont les attentes des personnes à mobilité réduite dans le cadre bati ?

Les personnes à mobilité réduite attendent que l'on mette à leur disposition les moyens techniques et les aménagements du cadre bati qui leur permettent de compenser totalement ou partiellement la perte d'autonomie liée à leur handicap quel qu'il soit. Ainsi la circulaire DGUHC 2009-53 indique : « L'esprit de la réglementation est de supprimer le plus grand nombre possible d'obstacles au déplacement et à l'usage des bâtiments et de leurs équipements pour des personnes qui, bien qu'ayant une déficience motrice, sensorielle ou intellectuelle, sont capables de vivre de façon indépendante et autonome ».

Une fois cette approche posée il convient d'avoir conscience que selon le type de déficience les besoins d'aménagement ou d'équipement sont différents. En France, plus de 8 millions de personnes sont touchées par une déficience motrice, de la plus légère (rhumatisme, arthrose) à la plus lourde (hémiplégie, paraplégie, tétraplégie). Environ 600 000 personnes sont para-, tétra- ou hémiplégiques. Seules 370 000 personnes utilisent un fauteuil roulant (source MDPH). Ainsi on focalise souvent l'accessibilité autour de la problématique du fauteuil roulant alors qu'elle ne concerne qu'une petite partie des personnes touchées par des problèmes de motricité.

Quelles sont les différentes solutions proposées aux personnes à mobilité réduite par les constructeurs ?

Pour répondre aux attentes des personnes à mobilité réduite concernant les circulations verticales il existe de nombreux dispositifs : en premier lieu il y a les ascenseurs, mais selon la hauteur à franchir on trouvera différents produits comme les élévateurs verticaux avec ou sans gaine, avec entrainement par vis et écrou ou vérin hydraulique.

Les élévateurs se déplacent à une vitesse de 0.15m/s, il convient donc de bien prendre en compte cet élément avant leur installation. Si dans certain cas ils permettront de répondre à une problématique technique particulière, ils seront limités dans la réponse à une exigence de trafic important. Aussi dès qu'il y aura un étage à franchir avec un trafic important il faudra privilégier un ascenseur conventionnel.

Source : http://lascenseurauquotidien.com/quand-handicap-rime-avec-autonomie/






 

Mot de passe oublié

Inscrivez votre adresse email ci-dessous pour réinitialiser votre mot de passe.
Vous recevrez votre nouveau mot de passe à l'email indiqué.
Votre email       Valider

> Fermer <